Jean Le Roux (1927-2006) camarade et grand copain de toujours d'André, a écrit ses mémoires mais elles ont été diffusées de façon pratiquement confidentielle. Même à l'extrème-gauche elles ne semblent pas avoir tenté un éditeur, c'est bien regrettable. Car outre les anecdotes et les leçons du passé, elles sont écrites dans un style brillant, gai, érudit et iconoclaste.

Jean était féru de littérature, de musique et de cinéma. Pour les lecteurs curieux, les deux tomes de ses mémoires sont truffés de clins d'oeil, de sourires et de blagues complices.

Toutes ces raisons nous conduit à mettre en ligne, en format "word" les deux livres de ses mémoires. La mort l'ayant rattrapé trop vite, le dernier est inachevé. C'est dommage, car jusque-là, par timidité et par pudeur, il n'avait pas écrit sur les deux personnes qui lui étaient le plus chères, son épouse Arlette et son fils Alban.

Voyage dans le passé 1927-1947

Voyage dans le passé 1947-1995