Bios succinctes

 

3ème bataillon, 2ème compagnie

 

Sous lieutenant Guy Dramard, né le 30 octobre 1925 Propagande clandestine JC de janvier 44 à mars 44 FTP à partir de mars 1944 Cie Saint Just Récupération de 11 pistolets sur des agents et des soldats allemands. Réquisition de voitures. Attaque et incendie d’un garage allemand (Opel Bauer) rue Picpus le mercredi 21 juin à 22 heures Grenadage incendiaire de camions allemands dans la dépendance HKP 513 au bois de Vincennes, le 15 juillet 1944 à 10 heures. Nommé chef de groupe FTP. Exécution d’un agent de la Gestapo, rue Goncourt le 26 juillet à 23 heures Protection année de deux manifestations. Arrêté par la BS le 11 août 44, libéré par l’insurrection de Paris le 19.

 

A rejoint aussitôt son détachement envoyé à la poste centrale du 19 ème Exécution d’un milicien devant la mairie du XIX Attaque d’un poste allemand, par corps franc automobile, rue Hautepoule le 21 août Défense de la barricade du Pont de Flandres. Avec un autre camarade, fait 7 prisonniers allemands et capture un camion. Prend part à plusieurs missions avec la compagnie. S’empare d’une Simca 8 et d’une ambulance après avoir abattu un commandant allemand, avenue Jean Jaurès le 23 août. Au cours de l’insurrection, a descendu une vingtaine d’Allemands et fait 9 prisonniers. A participé au dernier combat de la Place de la République en descendant à plusieurs reprises, à la grenade, les servants d’un canon antichars. Nommé sous lieutenant, il a rejoint avec son groupe la caserne FFI de Reuilly.

 

 

Adjudant Jo Guell, né le 3/07/1925

 

Propagande clandestine JC de janvier 44 à mars 44 Entré dans la compagnie Saint Just en mars 44 Récupération de 11 pistolets sur agents, soldats allemands et miliciens. Réquisition de 4 voitures. Attaque et incendie d’un garage allemand (Opel Bauer) rue Picpus le mercredi 21 juin à 22 heures Nommé chef de groupe Exécution d’un agent de la Gestapo, rue Goncourt le 26 juillet à 23 heures Protection armée de deux manifestations. Versé à la Cie de la Garde Envoyé avec son détachement à la poste centrale du XIX Participe à la tentative d’exécution de Clamamus à Bobigny, en uniforme de milicien. Combat avec la Cie rue Hautepoule et avenue Jean Jaurès Exécution d’un milicien le 22 août. Blessé d’une balle au bras gauche le 25/08 rue des Pyrénées au cours d’une opération en corps franc automobile. A descendu 2 Allemands pendant l’insurrection et participé à plusieurs expéditions automobiles Nommé adjudant, rejoint la caserne FFI de Reuilly.

 

 

Lieutenant André Calvès, né le 06/02/1920

 

Propagande clandestine, organisation de groupe de janvier 1941 à 1943 à Brest. Recherché par la Gestapo en octobre 43. Rejoint Paris FTP, Cie Saint-Just Mars 1944 12 récupérations de pistolets sur agents de police, soldats allemands et miliciens Réquisition de 4 voitures. Attaque et incendie d’un garage allemand (Opel Bauer) rue Picpus le mercredi 21 juin à 22 heures Exécution d’un milicien en civil le 24 juin à 23h30 rue Félix Voisin. Protection année de deux manifestations. Exécution de G.Barthélémy, maire de Puteaux le 10 juillet à 10h. Nommé commandant FTP. Exécution d’un agent de la Gestapo, rue Goncourt le 26 juillet à 23 heures Participe à une tentative d’exécution de Clamamus à Bobigny le 18/8/44 Envoyé à la poste principale du XIX le 1er jour de l’insurrection. Participe à l’attaque en auto du poste allemand de la rue de Hautepoule, à l’exécution d’un milicien devant la mairie du XIX Attaque d’un convoi allemand avenue Jean Jaurès. Participation à plusieurs expéditions automobiles. A descendu 5 Allemands au cours de l’insurrection Nommé lieutenant, a rejoint avec la Compagnie, la caserne FFI de Reuilly

 

 

Sergent Robert Massar

 

Fabrication de fausses cartes d’identité. Entré à la Cie Saint Just le 15 mai 44. Récupération de 5 pistolets sur agents de police, soldats allemands et miliciens. La plupart de ces récupérations s’accompagnent de batailles au cours desquelles les soldats allemands sont descendus (Jardin des Plantes, au Panthéon et près du Bd Saint Michel.

Attaque et incendie d’un garage allemand (Opel Bauer) rue Picpus le mercredi 21 juin à 22 heures Protection armée de trois manifestations. Devient commandant après le départ de cadres de la Saint Just passés à la Cie de La Garde.

Au moment de l’insurrection, occupe avec son groupe le commissariat du XVIII rue Doudeauville Participe aux combats au Square de Clignancourt, Bd Barbès, Bd de la Chapelle. Au cours de ces combats le groupe fait 35 prisonniers allemands. Participe au dernier combat de la Place de la République. Exécution d’un NSKK au bois de Vincennes Entre comme sergent à la caserne FFI de Reuilly